Faoiltiarna Lochlain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Faoiltiarna Lochlain

Message par Faoiltiarna Lochlainn le Mer 1 Jan - 22:33




Etat civil



Nom : Lochlainn
Prénom : Faoiltiarna
Age : 18 ans
Traitement: interne (year 13, supérieur)
Profession : /
Etat civil : /
Niveau de vie : riche, pas outrancièrement mais confortablement



Ce que l'on ne sait pas:
Ce que l'on ne sait pas

Race : Enchanteresse
Alignement : Lumière
Ecole : Marginalisation - druidisme


> dans l'esprit : c'est une magie de vie et de nature, de présages et de morts

> dans les écoles : de la transfiguration, surtout animale ; de la manipulation sur tout ce qui est vivant mais limitée à l'interdiction/ permission sur les humains ; de l'élémentalisme sur ce qui n'est ni matière synthétiques ni feu

> dans les faits :
. Change-peau, empathe pour les animaux qu'elle peut posséder, Faoil contrôle également les végétaux et quelques éléments - ni le feu, ni aucune matière synthétique, cependant. Elle a des talents en matière de transfiguration, tant qu'elle se limite au vivant, et s'avère plus douée dans ce domaine qu'en manipulation. Sa possession se limite à un unique animal, mammifère ou oiseau. Si elle se contente de voir au travers de ses sens, en simple passagère, la rouquine conserve une vague conscience de l'environnement de son corps. Si elle tente d'en prendre temporairement le contrôle, son corps reste à l'abandon, inconscient de tout danger. Dans tous les cas, Faoiltiarna ne peut pas étendre durablement cette possession, chaque instant puisant dans ses réserves d'énergie aussi sûrement qu'un marathon, la difficulté augmentant avec l'intelligence de l'animal. En ce qui concerne son emprise sur les humains, elle se limite au geis - une interdiction ou une permission unique. Les druides étaient censés pouvoir voir les êtres de la Sidhe et lire les présages mais Faoiltiarna n'a jamais pu constater quoi que ce soit du genre dans son don, sauf s'il s'agit d'interpréter le comportement des animaux.

Famille :
La mère de Faoiltiarna, Derdre, est la soeur de Luaine, la mère des jumeaux Culánn. La rouquine a donc un peu tilté en réalisant que le Directeur de son école est... un cousin, non ? Ambros, son père, possède des ancêtres druides mais sans être rattaché à une magie marginale druidique comme l'est sa fille puisqu'il lui préfère l'Elémentalisme. Sa lignée est un peu dispersée mais à peu près aussi facile à déraciner qu'une armée de chardons. Derdre pour sa part est une Conjuratrice de talent.



Physique



Taille : 1,63m pour 56 kg

Corpulence : Plutôt fine, Fao a réussi à se forger une jolie silhouette par un peu d'équitation. Ses tentatives sportives n'empêchent pas quelques courbes de s'installer, qu'elle assume tout à fait, de même que sa taille à peine sous la moyenne.

Traits : Un panache d'un roux flamboyant annonce partout Fao, empiète sur ses traits fins... mais pas autant que les verres teintées qu'elle porte presque en permanence pour dissimuler ses iris laiteux, clairement aveugles.

Description physique :

Ce qui frappe, chez Faoiltiarna, outre l'orthographe de son prénom, c'est son parfum. La rousse, si elle accorde une certaine attention à ses vêtements, met surtout l'accent sur les fragrances qu'elle traîne dans son sillage. En général, il y a des parfums d'agrumes, de fleurs, d'amandes, saupoudrées d'odeur de cuir et de noisette. Rien d'entêtant ou d'étouffant, rassurez-vous. Quand on ne voit pas, on évite d'étouffer son odorat en plus.

La rouquine ne néglige pas pour autant son apparence. Fière de sa crinière flamboyante, parcourue d'ondulations soyeuses, la jeune fille prend soin de la cascade cuivrée qui lui tombe jusqu'au bas du dos, régulièrement tressée ou domptée temporairement par un casque audio. Assez logiquement, Fao a dans sa garde-robe des teintes neutres, sobres, pour ne pas prendre le risque d'un impair en matière de teintes. Coupes pratiques, pleines de poches et de fermetures éclairs, sont de rigueur, assorties de bottes ou de tennis - à scratchs, le plus souvent, et gare à quiconque se moquerait desdits scratchs. Oui, parce que quand son chien d'aveugle ne monte pas la garde, Faoiltiarna promène la traditionnelle canne blanche... qui a une redoutable tendance à augmenter la capacité de la jeune fille à taper "malencontreusement" dans les tibias des gens qui l'irritent.

Quelque part derrière les boucles en vrac, les vêtements de matière organique -confortables et très pratiques pour y glisser un charme de change-peau- il y a des étendues de peau d'albâtre, mouchetées de grains de beauté. De fait, la rouquine s'entretient, notamment par l'équitation, et affiche une silhouette toute de courbes discrètes et de muscles finement dessinés. Bien sûr, la démarche ne suit pas toujours. Aussi fluide soit-elle, un zeste de prudence y demeure attachée, un tâtonnement indistinct. Peut-être qu'à l'occasion vous en découvrirez la raison, Si Fao vous fusille du regard - d'un regard mort dans un écrin de longs cils.




Mental



Phobies et passions :
. aime : l'équitation, donner des coups de canne aux gens qui disent que l'équitation n'est pas un sport, les parfums, les bestioles, faire son propre pain, marcher pieds nus...
. déteste : les "oh pauvre petite" qu'on pourrait oser lui adresser, être prise en faute, les poivrons, les chaussures à talons...
. phobie : perdre ses repères

Description psychique :

Faoiltiarna est cette délicate créature, là, souvent au bras d'un ami ou d'une camarade. Certains disent qu'elle est une vraie lady en graine - polie, studieuse, sociable, toujours souriante face à l'adversité. Il faut accorder à la rouquine qu'elle est en effet souriante face à l'adversité, etc. Loyale et exigeante, elle pourrait se tailler un profil de première de la classe si un indéniable côté teigne ne s'en mêlait pas. Selon les points de vue et les avis recueillis, le terme de "princesse" reviendra pour la désigner, soit pour une tendance à protéger le petit peuple des nouveaux opprimés, soit pour son côté tyran en herbe à l'occasion.

Faoiltiarna ne veut pas de pitié et n'en distribue pas - ce qui ne veut pas dire qu'elle n'aidera pas quelqu'un à se relever, juste qu'elle le fera par sens du devoir plus que par apitoiement et autres larmoiements. Fière envers et contre tout, elle échappe à l'arrogance et sait revenir sur ses erreurs... mais moins sur ses colères. La donzelle est légèrement rancunière, voyez-vous. Il paraît que c'est le sang celte qui fait ça. A défaut de pouvoir charger tête baissée, donc, Fao s'autorise des élans de coups bas et de vendetta sous couvert de malheureuses coïncidences et autres dérapages de canne.

Pour autant, la jeune fille n'a pas mauvais fond. Elle n'aime juste pas qu'on lui marche sur les pieds ou qu'on l'étouffe en invoquant son handicap, deux types d'ingérence qui risquent de valoir à leur indélicat auteur une engueulade dans les règles de l'art de la franchise mal placée. Dynamique et inventive, fière de l'être et travaillant à conserver toute l'autonomie qu'elle peut avoir, la rouquine est un élément actif de la vie scolaire et associative du coin, toujours prête pour une nouvelle idée, une nouvelle initiative. A part le cross inter-départements, peut-être. Et l'assemblée de grenouilles de bénitier, même si ce serait sûrement drôle à saboter.



Histoire



Sa famille :
Les Chroniques de la famille Lochlainn devraient dire que des présages annoncèrent Faoiltiara - des vols de geais et des loups hurlant à la lune, des murmures dans le vent. Sauf que les chroniques des Lochlainn se sont démystifiées depuis que ses druides de fondateurs ont brûlé à l'aube de la chrétienté. L'histoire moderne retient donc surtout que Fao trouva le moyen de naître entortillée dans son cordon ombilical.
Gamine gâtée, princesse à qui on promit un poney, la rouquine a grandi entourée d'amour et d'une attention toute particulière. Puis d'une armée de bestioles, aussi. Ses parents n'en restaient pas moins occupés, souvent préoccupés. Elle ne voyait pas pourquoi. Littéralement.

Ses accompagnants :
Gentraige, dont le nom signifie "refrain du sourire" est le chien d'aveugle de Faoiltiarna. Enfin, ça c'est l'appellation officielle. La plupart des gens qualifient la créature de "loup de la taille d'un poney". Aussi discipliné que touffu, le chien-loup n'est pas casse-pied pour deux sous et d'une intelligence certaine. Il vaut mieux cependant éviter de brusquer sa maîtresse en sa présence.
Sinon, la rouquine dispose chez ses parents d'une jument palomino appelée Ailbe (aubépine) et d'une armée de chèvres.

Son histoire :

"...sérieusement dit au fils du boucher que tu voulais devenir végétarienne ? Enfin Fao, il te dragouille mais n'est pas fondamentalement m... "
Cling. Le verre lui  avait échappé, avait glissé de ses doigts vers le néant. Un éclat cristallin retentit, suivi de vaguelettes d'eau et de bouts de verre. Faoiltiara ne sentit même pas le liquide contre ses pieds ou l'écart de Gentraige.
"Ma chérie ? ça va ?"
C'était comme une texture sans matière sous les doigts - à part le pelage de Gentraige auquel elle se cramponnait follement. Mais le pelage avait son existence, sa matérialité rassurante, douce. Ce... ce truc, là, n'avait aucune consistance, aucun goût. Et pourtant c'était une texture à sa façon, en niveaux différents clairement identifiables, répartis plus ou moins régulièrement. Plus surprenant encore, une sorte de vide avait empiété par endroits, tâchant les ténèbres.
"Faoil !"
Le cri glissa sur la conscience de l'adolescente. La texture venait de bouger. Pourtant, rien ne vacillait sous ses pieds. Elle ne titubait pas, ne tombait pas. Dans le chaos de formes, un ensemble se déplaçait à grande vitesse dans un sillage de bruits de pas et d'objets écartés. Un froissement de tissu et de cheveux accompagnait les variations autour de certaines textures.
"Maman ?"
Sa voix ne sonnait pas bien. Quelque chose tiraillait entre ses épaules. Comme si on avait tendu ses cheveux, mais entre les omoplates. Et le monde bougeait. Et le monde était plein de textures impalpables et d'un vide qui n'était pas celui de la cécité.
"Fao, tu m'as fait peur. Tu me fais peur. Qu'est-ce qui ne va pas ? ça ne peut pas être déjà le moment du choix de ton Affiliation, il y a encore quelques heures..."
"Je vois."
"Ne t'en fais pas, tou... Tu quoi ?"
"Je vois. Je te vois. Je crois."
C'était la seule explication possible. Elle avait quatre sens depuis toujours, elle les connaissait sur le bout des doigts. Ce truc qui n'était rien de connu, c'était forcément une forme de vision. Pas la sienne, cela dit, réalisa-t-elle. Pas alors que son... bah, champ de vision, si c'était ça, était dégagé alors qu'elle sentait sa mère l'étreindre à lui en casser quelques côtes. Et c'était beaucoup trop bas, plus à hauteur de table. Ou de chien-loup. L'effort pour penser et expliquer la renvoya à son propre corps.
"Je vois. Par les yeux de Gent' probablement. Enfin, je ne te vois plus maintenant parce que je crois que je ne peux pas être à la fois dans sa tête et dans la mienne... Enfin, si j'étais bien dans sa tête. Je ne savais même pas que je pouvais faire ça. Mon pouvoir va cesser de jouer au yo-yo après l'Affiliation ou il va continuer à n'en faire qu'à sa tête ?"
N'empêche qu'elle voyait - même par procuration. Elle rit dans le cou de Derdre. Oh, elle ne s'en ferait pas pour son Affiliation. Après tout, ne venait-on pas de lui montrer un éclat de lumière dans son monde d'ombres ?

"Vous m'aviez promis un furet pour mon anniversaire, pas un internat" grommela la rouquine, le nez dans son chocolat chaud. "Surtout un internat dans le trou le plus perdu d'Ecosse."
"C'est un endroit très joli, enfin, Fao, et je suis sûr que Monsieur Culánn aura très intelligemment agencé les lieux pour qu'ils accueillent au mieux les jeunes, qu'il aura prévu des activités et des cours passionnants."
Un son indistinct accueillit la déclaration paternelle. Bah voyons. Un internat. Ce serait grandiose - grandiosement pas pratique, surtout. Il allait falloir respecter des couvre-feu, des horaires, faire son lit, étudier sagement, se passer d'animaux... Elle n'était pas une enfant terrible, ça semblait un peu injuste de ne lui demander son avis que pour la forme.
"Mais il est très bien, mon lycée actuel ! J'y ai rien cassé, ou pas trop, j'ai des cours pas trop mal, je parle aux gens... Je peux emmener Gent où je veux, on me raccompagne à la maison et j'ai mes repères dans tous les environs. Sérieusement, Papa, ça va être la guerre pour se repérer à nouveau, surtout en internat où les gens déplacent tout. Puis qu'est-ce qu'elle a de plus que la précédente, cette école ?"
"Elle devrait accueillir plus de gens - des mortels, mais aussi des gens comme nous. En outre, les professeurs ne pourront qu'être plus réputés que ceux de ton lycée actuel, qui n'est honnêtement pas à la hauteur de nos attentes. Tu auras plus de facilité pour décrocher une bonne université comme ça."
"Mais encore ? Y'a des tas d'autres écoles plus prestigieuses."
"Pour être franc, avec ta cécité et vu que l'internat apporte les prémices de ton indépendance, je préfère te savoir relativement proche au cas où, et sous l'aile d'un membre de la famille, même distant. Allez, souris princesse, tu vas pouvoir te lancer à la conquête d'un chateau plein de mages et de princes charmants."
"Mouais. Si j'ai pas le droit à mon armée de biquettes, ça va être compliqué, la conquête. Je ne garantis pas de ne pas changer les plus chiants des habitants du château en crapauds..."


Dernière édition par Faoiltiarna Lochlainn le Mar 4 Mar - 13:04, édité 8 fois

_________________
avatar
Faoiltiarna Lochlainn
Aveugle, pas Sourde

Messages : 166
Date d'inscription : 30/12/2013
Age : 22
Habitat : A l'internat, au bout d'une canne blanche
Clubs : Théâtre, biologie

Feuille de personnage
Ecole: Marginalisation
Alignement: Lumière
Majeure/Mineure: Sciences/ Arts

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faoiltiarna Lochlain

Message par Toryn Culánn le Mer 1 Jan - 23:39

Bonjour et bienvenue ! C'est à moi que reviens la lourde tâche de corriger ta fiche.
Je préviens de suite : je suis sec, mais pas (trop) méchant.

Traitement: interne

Quelle année ? Autant je veux bien admettre qu'on pourrait deviner avec ton âge, autant tu pourrais aussi avoir redoublé...

Ce qu'on ne sait pas:
Si elle possède des talents en matière de transfiguration, tant qu'elle se limite au vivant.

Cette phrase est incomplète. Aussi, essaie de mettre en évidence les termes spéciaux (geis par exemple), avec de l'italique par exemple. Et il n'y a qu'une seule lumière (ce qui, à mon sens, est déjà trop). Enfin, tu ne donnes pas assez de précisions sur ce qu'implique la possession animale. Quels animaux peut-elle posséder, dans quelles limites, dans quelles conditions ?

Ambros, son père, possède des ancêtres druides mais sans être rattaché à une magie marginale druidique comme l'est sa fille.

Du coup, je suis curieux : il fait quoi comme magie ? Et la famille est 'dispersée', pas 'disperse'.

Pour ton histoire :

L'ensemble manque de lisibilité, principalement parce qu'il n'y a pas de différence de mise en forme entre dialogue et narration. Il manque (je crois, sinon je n'ai tout simplement pas compris) un mot dans la dernière phrase. Et la première partie manque de cohérence à cause d'un manque de précisions. Il me semble deviner que tu vois par les yeux de quelqu'un d'autre, mais pourquoi ? Comment ? Est-ce qu'il s'agit d'une magie druidique dont tu as oublié de parler ? Un effet ou une conséquence de la possession animale que tu effleures à peine ?

Pour conclure, tu fais de nombreuses allusions et autres sous-entendus à ta cécité, mais le fait que tu sois aveugle n'est au final précisé clairement nulle part.

Voilà, c'est tout pour le moment. Essaie de corriger tout cela, et ça devrait aller.
avatar
Toryn Culánn
Onzième Plaie d'Egypte

Messages : 95
Date d'inscription : 07/03/2013
Age : 71
Habitat : Château
Clubs : Théâtre

Feuille de personnage
Ecole: Manipulation
Alignement: Ténèbres
Majeure/Mineure: Histoire/Géo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faoiltiarna Lochlain

Message par Faoiltiarna Lochlainn le Jeu 2 Jan - 0:35

Mea culpa pour les étourderies et autres fails de copier-coller.

La possession de bestioles à été clarifiée, les pouvoirs des parents précisés. Il y a désormais une référence claire dans les traits à la cécité.

Pour l'histoire, j'ai tenté de clarifier aussi... Si ça ne passe toujours pas, je passerais en narrateur omniscient pour expliquer que les accroissements de pouvoir d'avant l'Affiliation ont poussé à la découverte de la possession, même si elle est loin d'être stable.

A vous pour le second verdict, donc~

_________________
avatar
Faoiltiarna Lochlainn
Aveugle, pas Sourde

Messages : 166
Date d'inscription : 30/12/2013
Age : 22
Habitat : A l'internat, au bout d'une canne blanche
Clubs : Théâtre, biologie

Feuille de personnage
Ecole: Marginalisation
Alignement: Lumière
Majeure/Mineure: Sciences/ Arts

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faoiltiarna Lochlain

Message par Toryn Culánn le Jeu 2 Jan - 0:50

Eh bien, voilà qui est beaucoup mieux !

Par les Pouvoirs Immenses et Colossaux qui sont les miens, je te valide !
avatar
Toryn Culánn
Onzième Plaie d'Egypte

Messages : 95
Date d'inscription : 07/03/2013
Age : 71
Habitat : Château
Clubs : Théâtre

Feuille de personnage
Ecole: Manipulation
Alignement: Ténèbres
Majeure/Mineure: Histoire/Géo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faoiltiarna Lochlain

Message par Faoiltiarna Lochlainn le Jeu 2 Jan - 0:51

Merci Monsieur le Directeur~

_________________
avatar
Faoiltiarna Lochlainn
Aveugle, pas Sourde

Messages : 166
Date d'inscription : 30/12/2013
Age : 22
Habitat : A l'internat, au bout d'une canne blanche
Clubs : Théâtre, biologie

Feuille de personnage
Ecole: Marginalisation
Alignement: Lumière
Majeure/Mineure: Sciences/ Arts

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faoiltiarna Lochlain

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum